Actualités
Publié le

Renforcement des aides au secteur CHR

CP_CHR_aides

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Alain Griset, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État au Tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie, ont réuni les représentants du secteur de l'hôtellerie, des cafés et de la restaurations pour détailler les aides qui seront mises à la disposition de ces entreprises au mois de décembre. 

Nouvelle extension du Fonds de solidarité

Le fonds de solidarité est désormais ouvert à toutes les entreprises du secteur sans limite de taille pour les entreprises fermées (bars, restaurants, discothèques) ou connaissant une perte de CA d’au moins 50 % (sont concernés notamment les hôtels). Elles continueront de bénéficier d'une aide allant jusqu’à 10 000 euros ou 15 % du CA mensuel, portée à 20 % du CA pour les entreprises fermées ou avec perte supérieure ou égale à plus  de 70 % de CA mensuel). Cette aide sera plafonnée à maximum 200 000 euros par mois (calculée par rapport au CA de référence, c'est-à-dire, celui du mois de décembre 2019 ou CA mensuel moyen de 2019). Bruno Le Maire a précisé que les entreprises dont les gérants bénéficient d’un contrat de travail dans une autre entreprise pourront avoir accès au fonds de solidarité.

Pour les entreprises de moins de 400 salariés

Ces aides pourront être complétées par des avances remboursables accordées par les CODEFI (remboursables jusqu’à 10 ans avec possibilité de trois ans de différé de remboursement ;  taux d’intérêt de 1 %)

Pour les entreprises de plus de 400 salariés

Les entreprises pourront être accompagnées par le CIRI (prêt FDES). Les autres aides, dont notamment les exonérations de cotisations sociales et l’aide au paiement de cotisations (entreprises de - de 250 salariés et perte d’activité de + de 50 %) ainsi que la possibilité d’obtenir un PGE saison (jusqu’au 30 juin 2021), restent actives.