Actualités
Publié le

Horizon économique assombri en Nouvelle-Aquitaine

Barometre_eco_2020

Après une année 2019 dynamique et un début d’année 2020 encourageant, la crise sanitaire et le confinement ont considérablement fragilisés les entreprises et touchés sévèrement l’activité économique. Une situation à laquelle aucun secteur n’échappe et qui se ressent dans l’état d’esprit des dirigeants. Ces indicateurs ressortent de l’enquête de conjoncture réalisée par la CCI Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec les CCI de chaque territoire et complétée par une enquête « Flash de rentrée ». Plus de 4 000 entrepreneurs de la région ont répondu aux différents questionnaires.

Si 1/3 des entreprises interrogées n’a jamais cessé son activité pendant le « confinement » même partiellement, elles sont quatre sur dix à avoir repris à la suite d’un arrêt complet. Mais sans surprise, la plupart déclare rencontrer des difficultés depuis le « déconfinement » en raison de la baisse de la demande (43%), d’un approvisionnement en matière premières compliqué (22%), le manque de trésorerie (21%) notamment. Début juillet, 4% des entreprises n’avaient pas repris leur activité.

Des chefs d’entreprise sceptiques dans l’avenir de leur entreprise

70% des dirigeants restent confiants dans l’avenir de leur entreprise à condition de bénéficier d’un soutien financier et d’un accompagnement pour faire évoluer leur entreprise en matière de développement ou de stratégie :

  • diversification,
  • création de nouveaux produits ou services
  • ou prospection de nouveaux marchés.

Ils n’étaient plus qu’1/4 à croire à une amélioration début septembre. À noter que 12 % des entreprises envisagent d’engager une réflexion de cession ou de transmissions de leur entreprise dans les six mois à venir et 5% une cessation définitive d’activité.

Un moral en berne sur tous les territoires

Illustration de cette fragilité, tous les indicateurs sont à la baisse et touchent tous les territoires de la Nouvelle-Aquitaine :

  • 30 % observent une baisse de plus 50 % de leur Chiffre d’Affaires,
  • plus de la moitié estiment que leur trésorerie est dans une situation difficile voire très difficile,
  • la part des entreprises ayant investi est en net recul et les prévisions sont pessimistes pour le second semestre 2020. 1/3 des entreprises régionales déclare avoir reporté ou annulé des investissements au cours du 1er semestre 2020, seulement 28% d’entre elles envisagent de reporter ces investissements d’ici la fin de l’année.

Des perspectives peu rassurantes

Début septembre, la situation des entreprises régionales est toujours aussi fragile. Plus de la moitié indique que leur activité est inférieure à celle enregistrée sur la même période l’année dernière. Cette proportion s’élève à 2/3 pour le CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants). Dans les 6 mois à venir, 16 % des entreprises envisagent des réductions d’effectif (31 % pour les CHR) et 15 % évoque le recours au chômage partiel (30 % pour les CHR) et sur la même période, 7 sur 10 évoquent un gel des investissements.

À savoir

Pour être au plus près des chefs d’entreprise, les CCI de Nouvelle-Aquitaine ont mis en place dès le confinement, 15 cellules de crise. Plus de 42 000 chefs d’entreprises ont ainsi pu bénéficier d’un accompagnement sur mesure.

À partir du 11 mai et durant toute la période de déconfinement, les entreprises ont pu bénéficier du Pack « reprise d’activité » pour faciliter le redémarrage des entreprises.

Aujourd’hui, les CCI relaient le « plan relance » proposé par l’Etat à l’attention des PME industrielles et vont déployer, dès octobre, un Programme « Reconquête » conduit en partenariat avec le Conseil Régional destiné aux TPE qui font l’économie de proximité et aux TPME industrielles pour faciliter la relance des entreprises. Il permettra d’accompagner les entreprises sur les aspects liés au financement, au développement commercial, à l’accompagnement à la mutation du capital compétences des entreprises ou à la relocalisation des activités.