Actualités Covid-19
Publié le

Rentrée 2020 des entreprises : une confiance en l'avenir mitigée

EnquêteFlash_rentrée2020_CCINouvelleAquitaine

Entre le déconfinement et début septembre, 37% des dirigeants sont moins confiants concernant l'avenir de leur activité, notamment pour le secteur CHR (41%). Seul 1/4 estime que leur activité s'est améliorée.  

Depuis le 16 mars 2020, les 14 CCI de Nouvelle-Aquitaine ont mené 3 enquêtes auprès de leurs ressortissants afin de recueillir des informations sur leur situation économique. Une 4ème enquête a été menée du 1er au 6 septembre auprès des entreprises néo-aquitaines pour faire le point sur la situation en cette rentrée 2020. 4 761 chefs d'entreprise de Nouvelle-Aquitaine ont répondu à l'enquête.

Niveau d'activité

55% des entreprises estiment que leur activité depuis la fin du confinement est inférieure voir très inférieure à celle enregistrée l'année dernière sur la même période. Cette proportion est de : 

  • 42% pour les entreprises du BTP,
  • 60% pour les services
  • 2/3 pour les CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants).

À contrario, 30% des dirigeants issus du commerce jugent leur activité légèrement ou très supérieure à l'année précédente. Cette part s'élève à 39% dans le commerce de détail alimentaire.

Effectifs salariés

À cette question, 3/4 des entreprises ont répondu qu'elles envisagent de maintenir leurs effectifs salariés. 10% souhaitent recruter de nouveaux collaborateurs dont 19% des entreprises du BTP. Cependant, 16% pensent à une réduction d'effectifs dont 31% pour les CHR. 

Investissements

7 entreprises sur 10 envisagent un gel des investissements au cours des 6 prochains mois. Elles sont 84% pour les CHR. Les plus nombreuses à maintenir des investissements sont les industries agro-alimentaires : seulement 43% envisagent un gel. Leurs projets concernent :

  • les moyens de production (45%),
  • la R&D (11%)
  • ou la transition numérique (11%)

Organisation du travail

En matière d'organisation du travail, elles sont 4 entreprises sur 10 à réfléchir à des solutions pour les 6 prochains mois. (3 sur 10 dans le BTP et le commerce). Le secteur des services est le plus propice à ces évolutions : 52% des dirigeants l'envisagent. 

15% évoquent un recours au chômage partiel, tous secteurs confondus. 15% prévoient une réorganisation durable des postes de travail et des espaces. Et 10% souhaitent maintenir et/ ou développer le télétravail dans les 6 mois à venir (20% dans le secteur des services). 

Stratégie d'entreprise et approvisionnement

Au cours des 6 prochains mois, 6 dirigeants sur 10 envisagent de faire évoluer leur stratégie : 31% dans la diversification, la création de nouveaux produits et/ou services, 23% dans la prospection de nouveaux marchés à l'échelle régionale ou nationale, pour exemple.

Cependant, 85% des entreprises ne prévoient pas d'évolution en matière d'approvisionnement. 7% planifient une relocalisation de leurs approvisionnements et 3% envisagent avoir recours à la sous-traitance